Précédent

Les témoignages d'eBalance

Beatrice und Marcel Rieder (53 / 25), -17.5kg / - 38.5 kg

Avant Avant
Après après
Portrait Beatrice und Marcel Rieder :
  • Âge: 53 / 25
  • Domicile: Thun
  • Métier: Vendeuse qualifiée et spécialiste en commerce de détail
  • Taille: 171 cm / 173 cm
  • Poids initial: 97.6 kg et 117.6 kg
  • Poids actuel: 80 kg et 79 kg
  • Poids idéal au départ: 77.6 kg et 90 kg

« Maintenant, nous maîtrisons notre poids »

Septembre 2013 / Mère et fils : Beatrice et Marcel Rieder ont perdu à eux deux plus de 55 kg. Ce duo vivant à Thoune a acquis beaucoup de connaissances sur son parcours et ils se sont humainement parlant encore plus rapprochés.

Cela s'est passé lors d'une épreuve de la coupe du monde de ski à Adelboden en janvier dernier. Beatrice Rieder (53 ans) et Marcel Rieder (25 ans) remontaient le long de la piste sur le Chuenisbärgli pour se trouver un endroit d'où on aurait une bonne vue sur la course. Mais ils se sont vite essoufflés et sont arrivés beaucoup plus lentement que les autres spectateurs. « C'était réellement douloureux », se souvient Beatrice Rieder. 

Le lendemain de la course, elle a discuté de cetteexpérience désagréable avec son fils. Elle a également passé en revue tout ce qu'ils avaient mangé la veille. Elle a fait le bilan et pris une décision : « Ca suffit. » Marcel Rieder était immédiatement de la partie. Il avait de toute façon décidé de perdre du poids jusqu'à ses vacances en juillet, car il ne voulait plus avoirhonte de sa silhouette à la plage.

Un bien-être inédit

Les vacances d'été sont maintenant finies, et mère et fils en garde les meilleurs souvenirs. Quand ils sont partis pour l'Espagne, elle avait fondu de 17 kilos et lui de 34, ils se sentaient tous les deux bien dans leur peau. « Je me suis achetée une jupe pour la première fois depuis des années », dit Beatrice Rieder. « La mettre m'a fait énormément plaisir. » D'autant plus que son mari l'a félicitée pour la beauté de ses jambes.

Marcel Rieder, quant à lui, ne s'était « jamais aussi bien senti ». Cela lui a permis d'être plus ouvert, en particulier avec son père. « Un jour sur deux, j'allais me promener avec lui le long de la plage, et nous avons eu de bonnes conversations. »

Une motivation mutuelle

Les Rieder se rappellent avec plaisir leur séjour au soleil, mais aussi les six mois précédents. « Nous avons entrepris de perdre du poids ensemble, et ça s'est révélé être beaucoup plus facile que nous le pensions », disent mère et fils – précisons que s'il vit aussi à Thoune, Marcel Rieder n'habite plus chez ses parents. Et ils ont eu le soutien d'eBalance.ch. Marcel Rieder est tombé sur le programme en ligne alors qu'il cherchait une méthode de perte de poids pas trop coûteuse. « eBalance avait en plus l'avantage de proposer une inscription à deux. »

Beatrice Rieder, qui avait déjà tenté de perdre du poids avec Weight Watchers, les milk-shakes protéinés et les capsules de vinaigre de cidre, ajoute : « Ce qui m'a convaincue, c'est qu'eBalance n'interdit rien. C'est à chacun de décider où il va économiser des calories. » En outre, ils ont pu établir des buts individuels et néanmoins s'apporter une « motivation mutuelle ».

Pesée hebdomadaire

Dans un premier temps, Marcel Rieder a dû motiver sa mère, car elle perdait du poids moins vite que lui. « C'est logique que je perde plus de poids : je suis encore jeune, j'avais plus de kilos excédentaires et je brûle donc plus de calories », lui a-t-il expliqué.

Quand la tendance s'est inversée et que lors de la pesée hebdomadaire, c'était son poids à lui qui stagnait, elle lui a rappelé que de telles phases étaient normales au cours de la perte de poids, mais qu'il fallait absolument continuer pour continuer à progresser. Cela les a aidés. « Ces discussions ont fait que nous sommes devenus encore plus proches », dit-elle.

Cuisiner et marcher ensemble

Ils ont aussi bénéficié du fait qu'ils trouvent plus agréable de cuisiner et de faire du sport à deux.  Outre son jogging, Marcel Rieder a commencé à faire deux marches par semaine avec sa mère. Si elle voulait y renoncer parce que la météo n'était pas de la partie, il lui rappelait que chaque moment d'effort était récompensé sur la balance. 

Ils ont aussi souvent travaillé côte à côte pour s'occuper de leurs repas. « Un des grands avantages d'eBalance.ch est de permettre de calculer exactement les portions, et de faire les courses en conséquence », dit Beatrice Rieder. Elle a donc expliqué en cuisine à son fils comment faire un menu allégé en calorie mais délicieux et satisfaisant à partir des ingrédients obtenus.

Le surpoids n'arrive pas comme ça

Grâce à leurs nouvelles habitudes alimentaires et sportives, les Rieder ont aussi reconnu ce qui les avait menés au surpoids. Pour Beatrice Rieder, il s'est installé après la naissance de la sœur de Marcel – elle a presque atteint les 100 kilos. « Mais je dois avouer que ce n'est pas que cela. Je n'ai jamais vraiment fait attention aux calories. Par exemple, j'aime bien manger des meringues avec beaucoup de crème, et je mangeais jusqu'à trois barres de chocolat par jour. » 

Quant à Marcel Rieder, il était bien-portant dès l'enfance. Il restait cependant dans la zone verte car il faisait régulièrement du sport et qu'il était très actif.  Ce n'est que pendant son apprentissage en tant que spécialiste en commerce de détail que ça s'est gâté. « Je mangeais autant qu'avant, voire plus, même si je n'avais pas faim. Je ne me sentais pas rassasié. » Pas étonnant qu'il ait pris du poids, jusqu'à atteindre 117 kg.

Un estomac plein malgré de petites portions

« Je m'étais bien rendu compte que nous deux prenions plus en plus de poids, alors que mon mari et ma fille restaient minces », résume Beatrice Riederer. « J'en ai parlé une fois à Marcel, mais il a fait un blocage. » Comme elle ne voulait pas le blesser, elle a abandonné le sujet. « Rétrospectivement, et avec les connaissances que j'ai acquises avec eBalance, j'aurais quand même dû adapter nos menus. Moins d'huile, de beurre et de sucreries, des portions plus petites, cela aurait déjà beaucoup aidé.

Marcel Rieder le confirme : « Le corps s'habitue rapidement à une alimentation plus saine. Aujourd'hui, mon estomac me taquine à l'heure des repas. Maintenant, il me suffit d'une assiette pour me sentir rassasié. » Et même quand on dépasse un peu les bornes, c'est facile de revenir sur le droit chemin. « Nous avions pris un ou deux kilos pendant les vacances, mais dès notre retour, nous avons rapidement repris les choses en main. » En effet : le jeune homme a même perdu quatre kilos supplémentaires.

Jolanda Lucchini, avril 2013

Astuces de Beatrice und Marcel Rieder
  • Tous arrivent à un moment où les kilos ne veulent plus partir. Avec un partenaire de perte de poids qui nous motive, on arrive mieux à dépasser ce point.
  • Dresser ensemble la liste des courses, afin d'acheter de manière réfléchie.
  • Faire un minimum d'exercice au moins une fois par jour.
  • S'accorder une pause de temps en temps et en profiter sans mauvaise conscience, mais ensuite, se remettre en route vers l'objectif. 
                                           

Découvrez d'autres témoignages

  • « Le sentiment de culpabilité lors des repas a disparu »

    Anita Pascarella (45), -21 kg

  • « J'aime mon corps et mes nouveaux vêtements »

    Jutta Strehlow (52), -23.5 kg

  • « Je suis redevenue aussi mince qu'au jour de mon mariage »

    Monika Lussy (44), -15 kg

  • « Quand on est gros, le quotidien est une torture »

    Christine Herzig (52), -20 kg

  • « Maintenant, je sais ce dont mon corps a besoin »

    Arno Grüter (37), -16 kg

  • « Ma léthargie s'est envolée en même temps que mon surpoids  »

    Christoph Fuhrer (45), -23 kg

  • « J'aime mon corps et mes nouveaux vêtements »

    Jutta Strehlow (52), -23.5 kg

  • « J'écoute désormais mon corps »

    Kim Hilpert (25), -17 kg

Souhaitez-vous également parler de vos succès?

Alors ça continue ici Précédent

eBalance fonctionne et s'adapte à chacun.

Démarrez votre programme individuel dès maintenant

Affiliate Tracking Pixel