Précédent

Les témoignages d'eBalance

Jutta Strehlow (52), -23.5 kg

Avant Avant
Après après
Portrait Jutta Strehlow :
  • Âge: 52
  • Domicile: Zurich
  • Métier: Juriste d'entreprise
  • Taille: 169 cm
  • Poids initial: 97 kg
  • Poids actuel: 73.5 kg
  • Poids idéal au départ: 79 kg
  • Nouveau poids souhaité: 74 kg

« J'aime mon corps et mes nouveaux vêtements »

Mars 2013 Aujourd'hui, les excès que se permet Jutta Strehlow sont vestimentaires plus qu'alimentaires : Depuis que cette juriste a adopté de nouvelles habitudes alimentaires et sportives qui conviennent à sa vie professionnelle avec eBalance et qu'elle a perdu 23 kilos, elle renouvelle sa garde-robe petit à petit, avec beaucoup de plaisir.

« Je déteste le jogging, et il faudrait une armée pour me faire aller dans une salle de sport. » Jutta Strehlow a une forte personnalité et elle sait ce qu'elle veut... et ce qu'elle ne veut pas.

Professionnellement, cette juriste d'entreprise zurichoise est souvent en déplacement, aussi bien au Kazakhstan, en Russie qu'aux États-Unis. Cela signifie d'une part beaucoup de repas d'affaires, d'apéritifs et, d'autre part, il lui est difficile de bouger suffisamment.

Aller à pied à la gare

Quand Jutta Strehlow a commencé le programme eBalance il y a un an, elle a immédiatement compris qu'elle devait mettre l'accent sur l'exercice au quotidien. « J'ai aussi mis en place des stratégies appropriées. » Elle s'est désormais interdite de prendre l'ascenseur aussi bien au bureau qu'à la maison, et s'est mise à prendre l'escalier.

Elle a également modifié son trajet pour aller au travail. En été, elle enfourche maintenant son vélo. En hiver, elle descend du tramway à l'arrêt Paradeplatz et descend à pied toute la Banhofstrasse jusqu'à son bureau, proche de la gare centrale. Elle en profite pour regarder les vitrines en passant.

À la piscine dès 6 heures

Jutta Strehlow a découvert l'aquagym. « C'est la première activité sportive que je fais avec plaisir depuis des années. J'ai donc décidé de suivre un deuxième cours », explique-t-elle. Son mari l'accompagne une fois par semaine, ce qui la motive encore plus.

Lorsqu'elle part en voyage d'affaires, elle emporte un iPod étanche et sa ceinture d'aquagym dans sa valise. « Le matin à 6 heures, je suis dans la piscine de l'hôtel et je fais du jogging dans l'eau, peu importe si ça peut sembler rigolo pour les autres clients. » Pour Jutta Strehlow, il est important que son activité physique lui fasse plaisir.

Menus gourmets souhaités

À table non plus, elle ne fait aucun compromis. « Depuis que je suis membre d'eBalance, je ne mange plus rien qui ne me fasse pas vraiment plaisir », dit-elle. Ses visites occasionnelles dans des restaurants gourmets rentrent dans ce cadre, car les portions y sont petites et les plats délicieux.

« Ces derniers temps, je fais encore plus attention à la qualité de mon alimentation. Même si cela me revient un peu plus cher. Cela vaut le coup pour la santé comme pour la ligne », explique Jutta Strehlow. Après un échange d'e-mails avec sa confiserie préférée, elle a trouvé un müesli dans leur offre qui est à la fois relativement peu calorique mais aussi nourrissant et équilibré. Depuis que je le sais, je m'offre régulièrement ce délicieux début dans la journée. »

Assiettes de salade, légumes marinés et sushi

Lors des repas d'affaires, Jutta Strehlow essaye d'être créative et de choisir un repas léger. « Une bonne astuce est de prendre un poisson maigre et une assiette de salade, en demandant de préférence la sauce à part, ou en demandant huile et vinaigre pour doser soi-même sa vinaigrette. » On évite ainsi le risque d'une salade baignant dans une sauce trop grasse.

Au buffet du petit déjeuner, elle commence par se servir en tomates et en concombre. « J'y ajoute une fine tranche de pain de seigle. » Lors de voyages en Europe de l'Est, Jutta Strehlow se dirige volontiers vers les légumes marinés de toutes sortes qu'on y trouve. Ils sont croquants, délicieux et presque sans calories. Sinon, elle considère que les sushi et sashimi sont également un bon choix : les portions sont petites, faciles à estimer et pauvres en matières grasses. Le fait qu'un peu de sucre soit ajouté au riz des sushi n'est guère important, car elle ne mange presque jamais rien de sucré ni de plats préparés.

Faire parler sa voix intérieure

Jutta Strehlow a de la chance, car ses préférences personnelles vont vers une alimentation saine. « J'ai toujours beaucoup aimé les fruits et les légumes. Je préfère le pain complet et les viandes maigres. » Il lui a donc suffi de s'orienter vers ce qui lui plaisait le plus. Il était cependant important que cette voix intérieure se fasse à nouveau entendre. C'est là qu'eBalance l'a aidée.

Mais comment se fait-il que Jutta Strehlow ait pris du poids ? « Quand j'étais jeune, j'étais très mince, je m'habillais en 36 ». « Après mon premier enfant, j'ai un peu grossi. » La deuxième prise de poids est survenue quand, après 18 ans aux États-Unis, son mode de vie a changé. Par exemple, elle devait participer régulièrement à des repas d'affaires. Elle portait maintenant une taille 42. « C'est devenu dramatique avec la ménopause et le divorce. Je pesais 97 kilos. J'avais du mal à bouger, même à me retourner dans mon lit. »

Pas d'alimentation déséquilibrée

Jutta Strehlow ne pensait plus pouvoir changer son sort. « On lit trop souvent qu'après la ménopause, le métabolisme ralentit tellement qu'on ne peut plus perdre de poids. » Elle se souvient encore d'avoir vu alors un grand panneau publicitaire eBalance à la gare centrale, sur lequel une femme de 71 ans annonçait fièrement sa perte de poids. « Si elle y est arrivée, j'y arriverai aussi », s'est-elle alors dite.

Elle s'est alors renseignée sur le programme en ligne et a constaté qu'il convenait à son mode de vie : « Il ne repose pas sur une alimentation déséquilibrée, que je serais trop gourmande pour respecter. J'ai aussi apprécié l'application Internet. » Ainsi, eBalance pouvait s'intégrer facilement dans son quotidien parfois désordonné.

Le soutien de son mari

« Rétrospectivement, il faut que j'insiste sur l'aide énorme que m'a apportée mon époux actuel dans ma perte de poids. » Quand Jutta Strehlow lui a présenté l'idée de s'inscrire à eBalance, il l'a confortée dans son projet, car il croyait totalement en elle. « Il ne m'avait jamais donné le sentiment qu'il me trouvait trop grosse auparavant. Pour moi, il était important de ne pas ressentir cette pression. »

Rapidement, le couple a cuisiné avec plaisir des recettes de la base de données d'eBalance. « Mon mari se régalait lui aussi, et il a perdu 5 kilos. » Elle avait consciemment évité de se fixer un délai trop court : « Pour les 17 kilos que je voulais perdre, je me suis donnée un an. En fait, il ne m'a fallu que 7 mois. Au cours des 9 premiers mois, j'ai rempli méticuleusement le journal où l'on doit indiquer tous les aliments qu'on ingère. »

S'offrir une nouvelle garde-robe

Pendant cette période, Jutta Strehlow a appris, par exemple, à cuisiner avec moins de matières grasses.
Aujourd'hui, elle a totalement intégré les règles d'eBalance pour une alimentation variée, savoureuse et légère. « Je visais à l'origine un poids de 79 kilos. Je l'ai dépassé depuis longtemps. Aujourd'hui, j'envisage de descendre à environ 70 kilos. Mais si je n'y arrive pas, je ne serai pas déçue », dit-elle en riant, et caresse avec fierté le cuir souple de sa veste en cuir toute neuve.
 
Ce geste montre que quelque chose d'autre a changé dans la vie de Jutta Stehlows. « Je ne fais plus d'excès alimentaires : je fais des folies vestimentaires. » En effet, ses anciens vêtements ne lui allaient plus du tout. « S'acheter une nouvelle garde-robe est coûteux », dit-elle, « Mais cela fait tellement plaisir d'aimer son corps à nouveau. »

Karolina Dankow, mars 2013

Astuces de Jutta Strehlow
  • Les assiettes de crudités sont variées, légères et satisfaisantes. Attention : Au restaurant, toujours commander la sauce à part.
  • Ne rien manger que l'on n'aime pas.
  • Changer de péché mignon : s'acheter de nouveaux vêtements plutôt que de manger

 

Découvrez d'autres témoignages

  • «Maintenant j'ai l'air mince même sans talons»

    Christine Pricaz (48), -9 kg

  • «J'entends des compliments de toutes parts»

    Albert Balestra (68), -26 kg

  • « Une plus grande compréhension mutuelle »

    Susanne et Daniel Zürcher (35 et 36), -6,5 kg / -5,4 kg

  • « Mon poids n'est plus un problème pour moi »

    Regula Huber (27), -30 kg

  • « Je peux aujourd'hui manger autant que je le souhaite »

    Silvia Weder (65), -56 kg

  • « Grand-mère cool au lieu de mamma italienne »

    Stefania Salvi (65), -13 kg

  • « Les outils eBalance sont tout simplement amusants »

    Paul Kernen (67), -33 kg

  • «Ces grignotages n'apportaient que frustration»

    Karin Wolfensberger (31), -11 kg

Souhaitez-vous également parler de vos succès?

Alors ça continue ici Précédent

eBalance fonctionne et s'adapte à chacun.

Démarrez votre programme individuel dès maintenant

Affiliate Tracking Pixel